Palazzo Tolomei Residenza d'Epoca Firenze

   Résidence d'époque

VÉRIFIER LA DISPONIBILITÉ

Ospiti camera #2
Ospiti camera #3
Ospiti camera #4


The History of Palazzo Tolomei

L'histoire du Palais Tolomei se noue indissolublement avec l'histoire de ce merveilleux et unique moment connu comme le "Rinascimento Fiorentino".

Les premiers propriétaires du Palais, en effet, furent les Taddei, ancienne famille patricienne de Florence. Marchands de laine de qualitée et banquiers, membres bienfaiteurs et en affaires, les Taddei sont surtout célèbres pour avoir hébergé Raffaello Sanzio en 1505. Le grand Raffaello s'acquitta envers la bienveillance de la famille, en peignant la "Madonna del prato", qui aujourd'hui se trouve dans le Kunsthistorische Museum de Vienne, et la "Sacra Famiglia", qui se trouve dans la National Gallery of Scotland.

Michelangelo aussi travailla pour la famille Taddei, en sculptant le "Tondo Taddei", aujourd'hui chez la Royal Academy de Londres.

Malheureusement, les fortunes de cette famille s'empirèrent, et Antonio Taddei, le propriétaire du Palais pendant le '500, lassa à ses descendants beaucoup de dettes.

En 1564 le Palais fut vendu à la famille Baglioni de Pérouse et il passa de main en main jusqu'à 1620, quand la famille Del Chiaro l'acheta. C'est à cette famille, et en particulier à Leon Battista del Chiaro, homme cultivé, raffiné et ambitieux, que on doit la décoration qui aujourd'hui on peut ammirer dans son entier splendeur.

Leon Battista Del Chiaro, même si était un très riche et célèbre merchand, il voulut grandir ultérieurement le prestige de sa famille avec un grand mariage. L'épouse était un fille du noble marquis Florentin Giovan Giorgio Ugolini, qui avait une descendance illustre et ancienne. Et c'est pour ça que les artistes les plus connus de ces années à Florence furent chargés de décorer et rénover le palais de Via Ginori. Alessandro Gherardini et Giuseppe Nicola Nasini, peinteurs très célèbre set recherchés, eut le tâche de peindre à fresque les splendides salle pour la fète. Giovan Battista Ciceri utilisa son inégalable art de stuquant et décorateur dans tous les étages du palais: les meirveilleux cadres et les excellents souvreportes nous rappellent le extraordinaire valeur des œuvres à stuc. Et à Giovanni Baratta furent commissionées les delicieuses stutes de Ercole, dans l'escalier du Palais, et la grande statue de Diana qui ancore aujourd'hui accueille les visiteurs dans la cour du XVe siècle.

Comme conclusion des œuvres, la famille Del Chiaro apposa le blason de la famille sur la façade: trois croissant rouges et bleus dans un domaine d'argent.

Le soir du 27 Mai 1645, à la fin des réjouissances nuptiales, Leon Battista del Chiaro conduisit son épouse Maria Ugolini dans le luxueux palais. On peut seulement immaginer l' étonnement et l'émotion que l'épouse a éprouvé pendant la visite dans les salles et dans les chambres de sa nouvelle maison.

Par une ironie du sort, Maria Ugolini, elle fut la cause de la ruine économique de cette famille, comme on peut voir dans un codicille sur l'arbre généalogique. Enfait, elle imposa à son mari un train de vie au-dessus de ses possibilités financières: fêtes et bals, décorations luxueux, gaspillages et caprices. La couple n'eut pas d'enfants et ils durent vendre les meubles et les tableaux pour subvenir aux besoins de cette capricieuse femme. En 1664 à la mort du dernier frère de la famille Del Chiaro, Pier Giovanni, le palais, désormais vide et sans aucun objet précieux, fut vendu à Neri Tolomei, intéressé à l'acheter pendant longtemps. La famille Del Chiaro était éteindue, et avec elle peut-être une époque qui avait comme souverains l'art et le faste.

Les Tolomei aussi étaient une riche famille de merchands, tellement riches que déjà à la fin du 1300 ils avaient une tombe très élégante dans la belle église de Santo stefano al Ponte. Dans le centre de Florence, où on s'éxerçait le marché de la soie, le personnage le plus célèbre était Guccio Tolomei. Ancore plus connu était son fils, Piero, à cause d'une aventure "piquante". Guccio Tolomai avait une délicate commision politique à faire, mais il avait préféré passer son temps avec une "gentil fanciulla" ("gentille femme"). Malgré cet épisode, la richesse et les fortunes de la famille remontèrent. La famille de Medici les potrégeaient et en 1664, au maximum de leur porspérité, ils achetèrent pour 425 écus le Palais dans rue Ginori. C'était sûrement un palais économique bien que il eût besoin de restaurations, surtout si on pense que deux ans apès la noble Margherita Frescobaldi, épouse de Neri Tolomei, aura une dot de 3000 écus! Ce mariage aussi montre la puissance de la famille Tolomei. Ils rétablirent et embellirent encore le Palais, éspecialement ses chambre set les salons plus intimes de la famille, jusqu'à lui donner l'aspect qui a aujourd'hui.

Le XVIII siècle est un siècle de richesse et honneur pour la famille Tolomei et en 1823 un autre Neri Tolomei se maria avec la princesse Luisa Corsini, fille du Prince Tommaso. Le déclin arrive en 1850: le Marquis Giovanni Garzoni Venturi acheta le Palai set tout de suite la famille Tolomei s'éteignit.